Sie sind hier

Concert de bienfaisance avec Anna Caterina Antoniacci à Genève 2014

A l'occasion des quarante ans du SHOMS, la Section de Genève a organisé un récital,  jeudi 2 octobre 2014 au bien-nommé Théâtre de l'Espérance

On attendait une chanteuse de talent, on espérait un beau spectacle: nous avons reçu l’un et l’autre et bien plus encore ! Le public en effet fut très réceptif, attentif et enthousiaste, les applaudissements allèrent crescendo pour se terminer en apothéose. Nous avons vécu une soirée exceptionnelle en écoutant la voix sublime de la Soprano Anna Caterina Antonacci

Celle-ci a bien voulu nous offrir généreusement son concours pour fêter cet anniversaire. Tous les dons et profits de cette soirée sont en faveur  du bénévolat en pédiatrie à l’Hôpital Cantonal de Genève d'une part et de Malteser International d'autre part.

Dans un lien intimiste, presque un concert privé, cette sublime artiste nous fait découvrir son univers sous de très courts et variés  airs d'opéra.

Passant allègrement de Hahn à Mascagni, et de Tosti à Bizet, la soprano italienne, qui vit à Genève depuis quelques années, possède une voix en or, un talent sûr, à la mesure de ce qu'elle chante.  Anna Caterina Antonacci, lauréate de divers concours internationaux  dont les prestigieux Maria Callas et Luciano Pavarotti.  Dotée d'une superbe voix de soprano et d'une très grande agilité vocale, bref la voix idéale pour nous interpréter avec brio en finale la superbe chanson bohème de Georges Bizet qui a littéralement soulevé la salle.

Sa recherche d'authenticité, son dynamisme, sa beauté, sa maturité, son humour et son goût pour la musique baroque a comblé les nombreux amateurs présents dans le public. Elle nous a confié lors du dîner qui suivit son bonheur de découvrir un tel enthousiasme et une telle ferveur chez les spectateurs.

A ses côtés, humble et  talentueux à la fois, partageant sa passion, son habituel accompagnateur et pianiste, l'américain Donald Sulzen.

Capable de faire des merveilles dans bien des répertoires, pendant plus d'une heure, que nul n'a vu passer, la soprano  se plie avec aisance à toutes les exigences techniques de la musique vocale de Fauré ou de Manuel de Falla; mais la belle chanteuse italienne sait aussi y donner tout l'esprit, toutes les humeurs et nuances des différentes héroïnes qu'elle incarne. Dramatique ou enjouée, malicieuse ou tendre,  faussement candide, elle nous a enchantés par la subtile variété de ses interprétations incarnées avec une très grande finesse.

Nous avons passé une soirée inoubliable : Quel bel anniversaire - en musique - pour le SHOMS.
 

J.M.S.